Paru dans la presse "Les bénévoles, gouvernails des Extraverties"

Festival Les Extraverties

Paru dans la presse : Ouest France - Lundi 29 Mai 2017

La première édition des Extraverties s’est terminée dimanche. Un festival multi-activités où plus de 140 bénévoles ont donné de leur temps pendant le week-end.

Au bord de l’Orne, au cœur du marché du terroir ou encore dans la nature environnante, ils étaient partout, lors du festival les Extraverties, à déambuler, conseiller et accompagner. Plus de 140 bénévoles ont participé à la première édition du festival multi-activités qui s’est déroulé, ce week-end, à Pont-d’Ouilly.

Identifiable à ses tee-shirts blancs à l’effigie de la manifestation, cette flottille de petites mains et de bonne volonté était la base de l’organisation.« Les services étaient divers, explique Benoît Jariel, coordinateur du festival.Selon les compétences, ils s’occupaient aussi bien de l’encadrement des randonnées que de la sécurité, du montage, des différents stands, etc. »

Orlane, 21 ans, vient tout juste de terminer son stage à l’office de tourisme du Pays de Falaise et à la communauté de communes. Elle s’est donc impliquée« naturellement », en tant que bénévole, pour ce premier festival.« Ça m’a permis de bien boucler mon stage, de voir l’organisation et la coordination d’un événement de ce type de l’intérieur », explique-t-elle, enthousiaste. Pendant les deux journées, elle a mené des enquêtes auprès des nombreux visiteurs afin d’en savoir plus sur leur provenance.

Travail en cohésion pour les associations

Un peu plus loin, Ann, une Anglaise installée à La Lande-Saint-Siméon, près de Pont-d’Ouilly, s’occupe de la billetterie.« J’avais déjà été bénévole pour d’autres événements dans le coin. C’est toujours sympa de s’impliquer de cette manière. »

Dans cette fourmilière de bénévoles, on avait plusieurs profils.« On a à la fois des bénévoles des associations qui ont pris du temps pour le festival en installant des stands pour se présenter, mais aussi les bénévoles de Pont-d’Ouilly Loisirs, l’une des deux associations organisatrices et enfin, des personnes qui sont juste venues donner un coup de main », détaille Benoît Jariel.

Cette forte présence de bénévoles, agissant dans le tissu associatif du pays de Falaise, a permis de donner un autre sens à cette fête des Extraverties.« Ça permet de créer une vraie cohésion entre les associations qui, du coup, travaillent toutes ensembles pour le festival. Par exemple, le Club cyclotouriste du Laizon travaille main dans la main avec Pont-d’Ouilly loisirs pour les activités VTT. Pour les randonnées aussi, elles sont plusieurs associations à tout organiser en cohésion. »

Sur le marché du terroir également, l’événement permet un travail en harmonie pour les différentes structures.« Ce marché du terroir nous a permis de mettre plus d’artisans et de créateurs que d’habitude. J’en ai découvert beaucoup et tout le monde est content d’être là », insiste Agnès, de l’office de tourisme du Pays de Falaise.

En plus d’être une belle fête pour les visiteurs, le festival des Extraverties a pu témoigner du dynamique tissu associatif et créatif du Pays de Falaise.

 

 

Partager cette actualité :
Retourner à la liste des actualités