Paru dans la presse "Suisse normande. Les Extraverties : un festival vert et durable"

Un Festival Vert et Durable

Paru dans la presse : Ouest France -  Vendredi 11 mai 2018

Le festival Les Extraverties a démarré, jeudi, par une journée dédiée à la randonnée. Depuis ce vendredi, il s’est installé à la base de loisirs de Pont-d’Ouilly. L’environnement y a une place prépondérante.

Reportage

Un petit vent frais traverse les allées des stands du festival. Mais les exposants comptent bien égayer cette journée. Dans le village environnement du festival Les Extraverties, les mines sont plutôt réjouies, d’autant que les odeurs commencent à éveiller les papilles. Crêpes, acras de morue, samoussas, glaces artisanales sans oublier les saucisses et frites… Le fait maison est à l’honneur pour le plus grand bonheur des passants.

L’idée de ce village est de promouvoir le développement durable, les produits locaux et de sensibiliser les visiteurs à l’écosystème. Ainsi, un marché du terroir durable a pris place au cœur du site et met en avant l’agriculture locale, à commencer par les Producteurs du pays de Falaise qui se sont regroupés autour d’un même stand. Le Gaec de La Courbe propose ses pains et viennoiseries, le Cochon de Falaise sa viande et charcuterie et la ferme d’Ailly, ses pommes de terre coupées en frites. « L’idée est de composer un repas complet », indique Josselin Peschet. Aussi, Le Cinq de Trèfle, basé à Briouze (Orne), est venu compléter l’offre sur le stand avec des produits laitiers et des glaces.

Des produits locaux

Un peu plus loin, la glace de la ferme Bidard, de Lonlay-l’Abbaye, a également une place de choix. « Nous nous faisons connaître tout en donnant du sens à notre travail », confie Delphine Bidard. Jean Ladjadj, passionné d’archéologie et verrier, vient pour la première fois. Il fabrique des bijoux avec des perles en verre de Murano dans son atelier, à Curcy-sur-Orne. « Le verre est chauffé à 830°C, il faut le refroidir pendant dix minutes dans un produit de ma fabrication. » Devant l’assemblée, il montre son savoir-faire mais n’expose pas tous ses secrets !

Tous sont présents pour cet objectif : la promotion du savoir-faire artisanal et local. Notamment Martine Bukovec, gérante de La balade du jardin, qui se trouve à deux pas du site des Extraverties, dans la commune. « Je ne travaille que les fruits issus de mon verger : confiture, gelée, caramel au beurre salé… » Derrière elle, c’est l’apicultrice Christelle Hie qui régale. Joyeuse, cette passionnée expose ces recettes de la ruche, La petite abeille de Normandie, à la Ferme de Vauvarin, également à Pont-d’Ouilly. « Je diversifie ma gamme de bio car selon les saisons, la récolte varie et nous savons que la biodiversité souffre dans nos campagnes. » C’est d’ailleurs sur ce thème que travaille l’association Demain Falaise, venue proposer un atelier de construction de nichoirs d’oiseau pour les enfants. « En un quart d’heure, il est fabriqué et ils repartent avec ! » note Michel Mallet, le trésorier. Cette activité plaît aux petits qui peuvent manier la perceuse et penser à soigner les moineaux. Cette sensibilisation est également importante pour le stand voisin du Grape (Groupement régional des associations de protection de l’environnement) qui proposait ce vendredi un atelier de fabrication d’écoproduits, comme le désinfectant multi-usage. « C’est une solution alternative à nos produits dangereux utilisés au quotidien » , explique Célestine Jacquinot, chargée de mission. De bons tuyaux à retrouver encore toute la journée de samedi parmi des artisans, fiers de leur terroir.

Partager cette actualité :
Retourner à la liste des actualités